L‘acupuncture pour vos maux de tête

Les consultations pour maux de tête sont fréquentes en cabinet. Que ce soit pour des douleurs bilatérales, unilatérales, intenses, sourdes, des migraines ophtalmiques avec aura, ou simples céphalée. Certaines de ces douleurs peuvent être tenaces et difficiles à soigner. Elles peuvent même devenir handicapantes et peuvent affecter le bien être de la personne.

En médecine traditionnelle chinoise, le mal de tête “Tou Tong”, est un symptôme subjectif pouvant être causé par différents types de maladie et qui s’inscrit dans différents syndromes. Et les syndromes font références à un ensemble de symptômes. Les causes des céphalées sont très variables, mais elles peuvent être divisée en deux catégories:

  • maux de tête par attaque externe

  • maux de tête par lésion interne

 

Maux de tête par attaque externe:

On entend par attaque externe l’invasion d’un des six facteurs pathogène climatique par lequel le corps humain peut être agresser. Souvent il s’agit du vent qui, en s’associant avec le froid, la chaleur ou l’humidité, envahit le corps et provoque un déséquilibre. 

Invasion du vent-froid: principalement en hiver lorsqu’il fait froid. Symptômes: maux de tête avec tension dans la nuque, crainte du froid, douleur aggravée à l’exposition au vent, absence de soif, pouls superficiel et serré, enduit mice et blanc.

Invasion du vent-chaleur: principalement au printemps et en été. Symptômes: maux de tête avec sensation de forte distension, fièvre avec crainte du vent, teint et yeux rouges, soif avec envie de boire, constipation, langue rouge, enduit jaune, pouls superficiel et rapide.

Invasion du vent-humidité: en toute saison lorsque l’humidité est prospère. Symptômes: douleur de la tête, sensation qu’elle est enveloppée, lourdeur et fatigue tant de la tête que des membres, mauvais appétit, dysurie, selles molles, enduit blanc et gras, pouls mou.

 

Maux de tête par lésion interne:

On entend par lésion interne tous les déséquilibres impliquant les organes, le qi, le sang et les liquides organiques. Les maux de tête sont principalement liés aux lésions du foie, de la rate, du rein et à la stase de sang. 

Montée du yang du foie: lorsque le foie perd sa libre circulation et qu’il se congestion, son qi peut facilement monter et se transformer en feu, provoquant de fort maux de tête souvent pulsatiles. Symptômes: douleur de la tête, vertiges, palpitations, irritabilité, sommeil agité, douleur des flancs, yeux et teint rouges, bouches amer, enduit mince et jaune, pouls en corde avec force.

Insuffisance du jing du rein: lorsque le rein est vide et qu’il ne peut plus remplir les molles, on voit se développer des maux de tête de types vides. Symptômes: douleur de la tête avec sensation de vide, vertiges, acouphènes, douleur et courbature des lombes et genoux, lassitude, fatigue chronique, insomnie, spermatorrhée, leucorrhées, langue rouge avec peu d’enduit, pouls fin, rapide et sans force.

Insuffisance et vide du yin sang: la rate et l’estomac sont la source de production du qi et du sang. Comme ils sont affaiblis, le qi et le sang n’est pas produit de manière optimale, ce qui provoque un manque de nourrissement vers le haut. Symptômes: céphalées, vertiges, acouphène, palpitation, chaleur aux creux des mains et des pieds, mauvais sommeil, rêves nombreux, fatigue, lassitude, symptômes aggravés à la fatigue, visage pâle et gonflé, langue roue ou pâle, enduit mince et blanc, pouls profond, fin et faible

Mucosités troubles: lorsque la rate est affaiblie, elle produit de l’humidité, qui finit par se condenser pour former des mucosités troubles qui viennent obstruer la tête, provoquant la douleur sourde et lourde. Symptômes: tête douloureuse et lourde, crachat de glaires, ou poitrine encombrée par les glaires, nausée, enduit blanc et gras, pouls glissant et/ou en corde

La stase sanguine: suite à un traumatisme ou une maladie chronique causant la stagnation du qi et la stase de sang. Symptômes: douleur récalcitrante, piquante et fixe (parfois passée d’accident traumatique)langue pourpre ou avec ecchymose, enduit mince et blanc, pouls fin et/ou rugueux.

 

Jusque là l’équation peut paraître assez simple. Pour traiter un mal de tête il suffit de récolter les signes et symptômes puis les faire correspondre avec l’un des syndromes ci-dessus, puis traiter en conséquence. Oui, mais… dans la réalité clinique ces tableaux pathologiques ne se retrouvent jamais ainsi. Ils sont soit entremêlés ou alors combinés à d’autres pathologies. 

Traiter une céphalée peut être un jeu d’enfant, comme un casse tête chinois… 

Il faudra faire une différenciation claire et précise du diagnostic en tenant compte des symptômes, de l’ancienneté de la maladie, de la localisation de la douleur sur la tête, de son caractère vide ou plénitude, de la qualité de la douleur (sourde, pulsatile, lourde, intense..etc.)

La médecine traditionnelle chinoise a su développer un outil de diagnostic différentiel de pointe. Malgré son aspect rudimentaire, le diagnostic chinois est capable de cerner une maladie de façon très précise. Puis à l’aide de l’acupuncture, du Tuina ou de la pharmacopée, traiter cette maladie à la racine afin de permettre à l’organisme de retrouver un son équilibre originel.